Actualités

Partager sur :
28 mai 2021
Carrières

La candidature spontanée : est-ce vraiment utile ?

Vue 203 fois

La démarche de candidature spontanée est sans aucun doute celle qui déroute le plus les candidats.

Or, de mon point de vue d’ancienne Responsable de recrutement et actuellement en tant que JobCoach, je considère surtout que la candidature spontanée fait l'objet de nombreuses idées reçues.

Cette démarche peut être très appréciée par certaines entreprises et concerne de nombreuses embauches ! Si cet exercice peut vous sembler difficile à réaliser, il exige surtout de respecter certaines règles.

1 - L’intérêt de la candidature spontanée

Postuler de façon spontanée va vous permettre de :

  • prouver votre esprit d’initiative en présentant clairement votre objectif professionnel,
  • éviter très fortement la concurrence (en tout cas, bien plus que si vous répondiez à une offre d’emploi !),
  • enregistrer votre CV dans les bases de données de l’entreprise.

En effet, c’est la démarche idéale pour démontrer à une entreprise ce qui vous motive vraiment sans vous appuyer sur une offre d’emploi donnée. Vous devez toutefois vous y présenter à travers un intitulé de fonction précis, ce n’est jamais au recruteur de deviner ce que vous voulez faire.

2 - Mes conseils pour cibler la “bonne” entreprise.

Tout d’abord, je recommande de viser une entreprise qui correspond à votre objectif que ce soit en terme de secteur d’activité, de lieu d’implantation, de taille d’entreprise (PME ou grand groupe international), etc.

En outre, l’entreprise idéale pour votre démarche de candidature spontanée est celle qui connaît une évolution significative sur son marché avec des perspectives d’embauche à la clé, encore plus en situation de crise sanitaire telle qu’on la connaît actuellement.

Bref, vous devez repérer et anticiper ses nouveaux besoins en recrutement. Il ne s’agit surtout pas de prendre un annuaire d’entreprises et de standardiser votre démarche, car celle-ci doit vraiment s’inscrire dans la qualité et non dans la quantité. Vous devez donc faire votre “propre marketing” en étant convaincu et convaincant dans votre approche ciblée.

Pensez à repérer les opérations de croissance externe, de diversification d’activité, de lancement de produit, de développement d’un nouveau marché, etc.

A travers votre aptitude à la veille économique, vous prouverez que vous êtes capable d’analyser une situation et de rebondir. C’est ainsi que vous ciblerez alors les entreprises à fort potentiel.

3 – Mes conseils pour rédiger une “bonne” candidature spontanée.

Il va alors falloir vous différencier afin de susciter l’intérêt du recruteur : cela peut être la maîtrise d’une langue étrangère dans un nouveau pays cible de l’entreprise, une compétence technique particulière, ou l’accumulation de plusieurs atouts majeurs. Bref il faut identifier vos propres éléments différenciateurs, et on en a tous, je vous le promets !

La démarche la plus simple et la plus rapide est de postuler par mail : rédigez un mail de motivation et joignez votre CV. Le mail de candidature spontanée peut à ce stade parfaitement remplacer la lettre de motivation. En effet, vous permettez au recruteur une lecture et une compréhension rapide de votre demande.

Il vous faut aussi :

  • Soigner l'objet de l'email. Le titre doit attirer l’attention du recruteur et lui faire comprendre tout de suite le but de votre message. Exemple: "Présentation d’un dossier à un poste de Directeur Administratif et Financier". Adoptez par ailleurs une adresse mail claire et simple qui ne sera pas assimilée à du spam pour le recruteur.
  • Adresser votre email à une personne en particulier. Une candidature spontanée envoyée à une adresse mail "contact" aura beaucoup moins de chance d'être lue. Tentez de trouver le contact RH ou opérationnel via le site Internet de l’entreprise, via LinkedIn ou via votre réseau.
  • Aller droit au but. Facilitez autant que possible la lecture de votre mail en ajoutant un lien hypertexte vers votre profil LinkedIn par exemple, à condition qu’il soit bien à jour et complet. Il ne s’agit pas non plus d’énoncer : "Je suis très motivé pour rejoindre votre entreprise, veuillez trouver ci-joint mon CV" ! Rédigez plutôt quelques phrases courtes mais circonstanciées sur votre situation, votre intérêt pour l'entreprise au regard du poste visé.
  • Etre factuel. Donnez des éléments concrets pour expliquer votre démarche. Exemple: "J'ai suivi avec grand intérêt votre actualité sur (...). Pour mener à bien votre prochaine opération de croissance externe, vous aurez peut-être pour projet de vous entourer de (...). En tant que (...), j'ai pu acquérir des compétences fonctionnelles (et/ou administratives, techniques, managériales, linguistiques, etc.) que j’aspire vivement à mettre en exergue au sein de votre société."
  • Indiquer vos disponibilités. En fin de mail, il est indispensable de remercier le recruteur pour son temps et de parler de la suite. Donnez vos coordonnées de contact et suggérer l’éventualité d’un entretien. Le cas échéant, n'oubliez pas de relancer la personne une dizaine de jours plus tard au maximum, ce qui attestera d'autant plus votre motivation.

Sandrine Durand-Clarini - Léman RH




4
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.