Les dernières nouvelles de l'association IAE Paris Alumni

Les préteurs alternatifs : mode d'emploi et bilan de 3 années d’innovations financières

19 mai 2015

Depuis 3 ans se sont mis en place de nouveaux modes de financement pour les grandes PME-ETI  (fonds de prêts à l'économie, émissions Euro PP, prêts directs d'assureurs...). Quelles sont leurs caractéristiques ? Quel est l'impact de l'émergence de ces nouveaux préteurs ? 

Pour traiter de cette évolution marquante du financement des PME-ETI, le club Finance / Contrôle-Audit, co-organisateur de la conférence annuelles de Fi+ (le réseau des financiers d’entreprise), a invité :

  • Stéphane Blanchoz, Responsable de la gestion alternative crédit, BNP Paribas Investment Partners
  • François Drouin, Président de ETI Finance et Vice-Président de BPI France
  • Jean-Baptiste Magnen, Fondateur et Managing Partner de ChetWode
  • Olivier Magnin, Responsable de l’activité Debt & Capital Advisory Deloitte Conseil Finance
  • Gérard Soularue, Président de la Commission Economie et Croissance de la CCI Paris IdF
  • Nolwenn Simon, Directeur du fonds Leasing chez Acofi et Secrétaire Générale de l’Observatoire des Fonds de Prêts à l’Economie (OFPE) qui animait les débats.

Synthèse (Les Echos du 18 juin 2015) :

Un mouvement de désintermédiation des financements se développe depuis 3 ans, facilité notamment par les règles prudentielles Solvency 2.

Les montants de prêts à l'économie s'élèvent à 1.400 Mds d'Euros. Globalement, la proportion de financement désintermédié est de 30% contre 70% pour les financements bancaires. Elle pourrait atteindre 50% dans les années qui viennent, dans une évolution qui parait irréversible : quel peut en être l'impact en macro-économie ? Un travail d'analyse et d'anticipation reste à faire.

Les grands groupes ayant déjà accès à ces marchés désintermédiés, la finance alternative devrait s'orienter vers les PME, en complément du financement bancaire.

Divers types de financements désintermédiés sont en développement : un fond leasing a été conçu pour les grosses PME afin d'accompagner leur croissance ; Novo (premier Fond de Prêt à l'économie) s'adresse aux PME qui ont plus de 4 ans d'existence pour financer leur croissance interne ; la toute nouvelle règlementation sur les ELTIFS, fonds européens destinés à financer les entreprises européennes, permettra à compter de décembre 2015 d'investir en capital et en dettes dans la même entreprise pour peu que sa capitalisation soit inférieure à 500 Mio d'Euros…

L'une des principales innovations concerne la création de l'Euro PP, placement privé de dettes émises par une société et souscrite par un nombre limité d'investisseurs (assureur, mutualiste, prévoyance). Il a plusieurs avantages : diversification des financements, remboursement in fine donc soulagement des cash-flows, souplesse de mise en place, contraintes moins fortes en terme de reporting... En 2014, plus de 50 EuroPP auraient été émis pour un montant moyen de 65 Mio d'Euros.

Bien préparée, l'opération peut être réalisée en 8 semaines. Elle doit être réalisée en toute transparence avec ses banques, en remettant, par exemple, à plat tous les financements autour d'un club-deal englobant cet Euro PP. Il faut également avoir une vision très claire de la géographie de son capital et de son Business Plan. Les conditions de taux, s'appuyant sur la qualité du crédit, sont actuellement entre 3% et 4%, avec un coût de mise en place comprenant une commission pour l'arrangeur et des honoraires d'avocats.

Le ratio dettes/EBITDA requis est maintenant inférieur à 3 : ces opérations peuvent être faites par des entreprises très leveragées. Plutôt qu'une sanction en cas de défaut, certains investisseurs sont plus souples et préfèrent un surenchérissement du prix pendant la période durant laquelle le covenant est dépassé. D'autres clauses comme le Negative Pledge ou le Change of Control restent néanmoins obligatoires.

Nos conseils aux emprunteurs pour réussir leurs opérations d'EuroPP :

  • identifier le vrai partenaire financier qui va accompagner tout au long du financement, notamment en cas d'incident
  • ne surtout pas faire l'impasse sur la phase de préparation
  • une charte de l'Euro PP et une documentation (contrats-cadres) est disponible sur euro-privateplacement.com

Les co-organisateurs :

Jacques Bonnafont - Grant Thornton Executive
Stéphane Deramaux - ETI Finance
Alexandre Marette - BNP Paribas

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.